Emmanuel immobilier

3 choses à savoir sur la SCPI de rendement Primopierre

Primopierre est une société civile de placement immobilier qui fait partie de la famille des SCPI de rendement. Ce sont les SCPI qui sont les plus rémunératrices, qui produisent des revenus locatifs intéressants en raison du choix étudié de la composition de leur parc. Voici les trois choses à savoir sur la SCPI Primopierre.

1 - Une SCPI de bureaux basés en Île-deFrance

Le parc contient essentiellement des immeubles de bureaux qui sont implantés en Île-de-France. Une certaine part d’immeubles professionnels est également localisée à Paris, de même que dans quelques régions. On enregistre aussi une minorité de murs de commerce dans le patrimoine de Primopierre.

Parmi ses dernières acquisitions au cours de l’année 2018, on citera plusieurs immeubles localisés dans le département du 92 (Issy-les-Moulineaux, Colombes, Boulogne-Billancourt, Clichy, Gennevilliers et Courbevoie). De même, Primopierre étend son parc dans des communes du 94. Sans oublier une acquisition immobilière d’une surface approximative de 86 000 mètres carrés à Paris.

2 – Un TDVM de 4,85% en 2017

Primopierre enregistre un rendement de 4,85% au 31 décembre 2017. Bien qu’en baisse par rapport aux années précédentes, il s’agit d’un rendement qui demeure toujours très attractif. Ce taux de distribution sur valeur des marchés en effet s’est affiché à plus de 5% en 2014 pour se stabiliser au cours des trois dernières années. Notons toutefois que cette tendance des taux de rendement à la baisse est commune à la majorité des SCPI exploitant plus ou moins le même type de parc.

3 - Une SCPI accessible dès 208 euros

L’investisseur peut souscrire à Primopierre dès 208 euros, prix en vigueur depuis le 01er avril 2017. Il doit toutefois souscrire à dix parts, minimum. Le nombre de parts vendues à la fin du premier semestre 2018 est de plus de 10 900 000 parts, réparties entre près de 20 300 associés. Par ailleurs, la valeur de réalisation de Primopierre est de 178,06 euros au 31 décembre 2017.

Notons que Primopierre peut être souscrire via une assurance-vie ou par le biais du montage patrimonial du démembrement. C’est-à-dire que le souscripteur peut profiter des droits issus de la nue-propriété (exonération d’impôt pendant la durée du démembrement) ainsi que de ceux de l’usufruit (perception immédiate des dividendes).

Ce qu’il faut retenir sur les SCPI de rendement

À la différence des SCPI fiscales, les SCPI de rendement sont relativement peu risquées, puisqu’elles reposent en grande partie sur des biens immobiliers faisant l’objet d’une assez forte demande locative. Elles génèrent une meilleure rentabilité, dans la mesure où les biens sont occupés par des locataires de qualité : des entreprises ayant la possibilité de s’acquitter de loyers élevés. De plus, les biens prennent de la valeur avec le temps, ce qui est répercuté sur les parts qui peuvent être revendues sur le marché secondaire avec de fortes possibilités de réalisation de plus-values.

Quid du choix d’une SCPI en fonction du classement de la société de gestion ?

Il n’est pas superflu d’accorder un certain intérêt à la société de gestion certes, puisque c’est celle-ci qui met en place l’ensemble des stratégies qui permettent de rendre une SCPI performante ou en difficulté sur le marché. Pourtant, d’autres critères entrent aussi en jeu. Par exemple, la composition du portefeuille de l’investisseur : le nombre de SCPI auxquelles il a déjà souscrit, leur famille (fiscale, de capitalisation ou de rendement), la rentabilité globale générée (TDVM et TRI), la liquidité, l’exposition aux risques (inoccupation générant une carence locative).

Blog

  1. 25 Mai 2018Ne laissez pas vos enfants assumer les droits de succession733 clics
  2. 15 Sept. 2017Quel programme immobilier pour investir ?1703 clics
  3. 28 Août 2017Tout ce qu'il faut savoir avant l'achat de son appartement600 clics